Mot du président

 

3[1]Beauté et bien-être,
l’Ubérisation c’est déjà aujourd’hui

Pour nos écoles c’est un challenge
et un défi à relever !!!

 
L’industrie et les services dans le marché de la beauté et du bien-être poursuivent leur mue à grand pas.

Les produits se sont transformés en objectifs par rapport à chaque typologie de clients.

La digitalisation et les évolutions technologiques permettent aujourd’hui de faire du sur mesure.

Les prestations beauté et bien-être deviennent connectées, nomades, individualisées, en ligne et en mutation constante.

Les réglementations concernant l’ exercice professionnel de la profession d’esthéticienne sont en train d’évoluer.

L’ubérisation permet aujourd’hui à un particulier de mettre en partage une lampe flash ou un appareil pour réaliser des produits cosmétiques, de particuliers à particuliers , moyennant des frais de partage.

Le secteur connaît la montée en flèche des « trip advisor » de la beauté et du bien- être que ce soient des sites, des youtubeuses ou des apps dédiés.

Chacun peut décider de la vie ou de la mort d’un produit ou d’un institut par ses remarques et avis.

Que l’on approuve cette évolution ou qu’on la rejette, c’est une évolution que l’on arrêtera pas.

C’est pourquoi, nos professions doivent tirer parti des aspects positifs et mettre en exergue la qualité de nos services de soins de beauté et de bien-être et valoriser la compétence de nos esthéticiennes .

Nos fournisseurs devront aussi mettre en avant la qualité de leurs produits.
Les instituts et spas vont à partir de fin 2016 assurer une qualité de prestations par le biais d’une certification NF SERVICES que la CNEP met en place avec AFNOR Certification
C’est tout un secteur qui doit aujourd’hui prendre de face cette ubérisation au risque sinon de laisser certains offrir des prestations de mauvaise qualité dégradant l’image de la profession.

Les écoles et centres de formation auront à promouvoir la qualité de leur pédagogie qui fera leur réputation, en transférant à leurs étudiants les compétences nécessaires à l’exercice professionnel, dans ce marché en pleine évolution.
Former et insérer des étudiants de tous niveaux dans un secteur professionnel comme le nôtre est une mission majeure et stratégique.

Toutes nos écoles partagent cette vocation pour pérenniser l’activité du secteur de l’esthétique et de la parfumerie.

Secteur en profonde mutation, la formation initiale et continue doit chaque jour s’adapter à de nouvelles contraintes.

La Beauté connecté ,c’est parti pour la FFEEP !!!!!!!

Nous préparons à l’attention des écoles du secteur une plateforme d’e-formation qui sera en place dès septembre 2016.

A la FFEEP, notre force est d’appartenir à la filière de la beauté et du bien-être. Ainsi, nous sommes aussi bien en lien direct avec les fabricants de produits et de matériels esthétiques, qu’avec les instituts et spa.

Nous sommes pleinement intégrés dans notre secteur et pouvons ainsi établir des partenariats pour nos écoles avec les grandes marques, mais aussi avec les grands noms de la distribution, Marionnaud, Esthetic Center, Yves Rocher, au profit de l’insertion de nos élèves.

Présente dans les lieux de décisions des commissions de tous nos Ministères de tutelle, nous avons vocation à défendre et promouvoir les intérêts nos adhérents.

Notre force, c’est l’union, qui nous permet d’obtenir des modifications notables de la part des producteurs de normes administratives.

Si vous aussi, vous pensez que les grandes mutations de notre secteur ne doivent pas s’opérer sans nous, rejoignez-nous dans une fédération dynamique et soucieuse de ses adhérents.

A très bientôt

Frédéric Lefret
Président
FFEEP
 

Mentions légales